Dernières nouvelles :

Image

Les trois aspects de la «Hidayah»

Les trois aspects de la «Hidayah»

Le 19-06-2017 à 15:09:55

« Le Coran, c’est le rayon de lumière divine qui éclaire le trajet de l’Homme. Parmi ses bienfaits, il y a « Al Hidayah » ( la Guidance), qui apparaît dans l’ouverture du Coran, lorsqu’Allah dit dans la Fatiha : « Ihdina assirat al mostakim » (Guide-nous vers le droit chemin) ».
C’est en ces termes que l’on peut résumer, sommairement, la magistrale intervention de l’érudit enseignant-chercheur en études islamiques, le Dr Abdellah Abdelmoumen, lors de la rituelle soirée religieuse rotarienne organisée mardi dernier autour du premier ftour-débat de ce Ramadan 1438, organisé au domicile du Past-président du Rotary Club Tanger – Doyen, Mohamed El Hitmi auquel ont pris part les membres dudit club, aux côtés d’éminents invités de marque.

Le Docteur Abdellah Abdelmoumen, Tangérois de souche, est enseignant-chercheur en études islamiques à la faculté de la chariaâ à Es-smara, relevant de l'université Ibn Zohr.

L’éminent conférencier qui a placé d’emblée le thème de la conférence dans les facteurs « Temps » (Azzamane) et « Lieu » (Al Makane), explique, à ce propos, que le mois sacré de Ramadan au cours duquel Allah a révélé le Saint Coran à notre Prophète Sidna Mohamed (paix et salut sur Lui) et, à travers Lui à la Oumma islamique, constitue une précieuse opportunité pour se rapprocher davantage de Dieu le Miséricordieux en analysant les multiples bienfaits d’Allah sur l’humanité.

Le conférencier, Dr Abdellah Abdelmoumen Ph : DR


Parmi ces bienfaits, il y a « Al Hidayah » ( la Guidance), qui apparaît, dès l’ouverture du Coran, dans la Fatiha lorsqu’Allah dit « Ihdina assirat al mostakim » (Guide-nous vers le droit chemin), affirme le Dr Abdelmoumen, ajoutant que le Coran qui est la parole de Dieu stricto sensu, est quasiment-consacré dans ses composantes à la guidance de l’être humain vers le bien et son éloignement du mal. La guidance est l’un des sujets les plus importants du Coran. Elle signifie « mener et guider », et désigne à la fois la juste direction et l’éclaircissement.

Remontant aux origines de l’Homme, le conférencier rappelle que la relation entre l’Homme et le Coran est née avec la création du Premier Humain sur Terre lorsqu’Allah avait annoncé ce qui apparaîtra ultérieurement dans le Verset 2:30 du Coran : « Et lorsque ton Seigneur dit aux anges: «Je vais établir un Khalifa sur la Terre », ils répondirent : « Vas-tu en établir un qui y sèmera le mal et y répandra le sang, tandis que nous sommes là à Te glorifier et à Te sanctifier ? » ; Allah dit : « En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas ! ».

Le Coran fournit ainsi les détails de la création d’Adam à partir d’argile et qu’Allah honora de plusieurs façons en lui insufflant d’abord de Son âme dans le corps. Ensuite, Allah ordonna aux anges de se prosterner devant cette créature : « Prosternez-vous devant Adam ! » Et ils se prosternèrent tous, à l’exception d’Iblis (satan), qui refusa de s’exécuter » (Verset du Coran 7:11).

Bien que la prosternation soit normalement réservée uniquement à Dieu, cet acte des anges devant Adam était un signe de respect et d’honneur à ce Premier homme qui fut considéré comme une créature entourée de l’infinie miséricorde de Dieu, explique le Dr Abdellah Abdelmoumen , ajoutant qu’Allah a créé les Humains et les Djinns pour L’adorer, citant, à ce propos, le verset coranique 2 :31 qui dit : « Je n'ai créé les Djinns et Humains que pour M'adorer ».

Ainsi donc, la nature humaine, la perfection morale de l'homme échappe à son libre arbitre, alors que la perfection matérielle dépend de sa volonté. C'est la perfection psychologique qui détermine la perfection matérielle. Il est évident que la perfection de l'âme est une chose immatérielle, et que l'homme ne peut y parvenir par la seule mise en œuvre de moyens matériels, d’où l’explication d’ « Al Hidayah » que le conférencier présente sous trois aspects.

Le premier est en relation avec le cœur de l’homme lorsque l’humain se sent spontanément proche de Dieu par la foi. Il agit ainsi en conformité avec ce qu’il pense volontairement et ce qu’il a dans son cœur, ce qui lui confère suffisamment de proximité spirituelle avec Dieu.

Le deuxième aspect aborde Al Hidaya par la connaissance, sachant que le croyant instruit possède un avantage sur celui ignorant, estime le Dr Abdelmoumen, citant à ce propos le Commandement Divin qui commence par un ordre sublime: « Iqrae ». Généralement traduit par « Lis », ce premier mot dicté au Prophète Sidna Mohamed (psl) signifie aussi « répète à haute voix » ou « récite ». S'adressant à l'humanité, « Iqrae » est donc une injonction universelle, une offre invitant chaque individu à s'éloigner de l'imperfection et de l’ignorance. « Iqrae » est l'ordre de lire les signes que le Créateur a placés dans la création de sorte que nous puissions comprendre la portée de Sa Miséricorde, de Sa Sagesse et de Sa Puissance. C'est l'ordre d'apprendre le sens de Sa création.

« D’ailleurs, toutes les sciences rapprochent de Dieu », explique le conférencier.
Le troisième et dernier aspect de la Hidayah est en relation avec la réalité de tous les jours.

A ce propos, le conférencier Abdellah Abdelmoumen recommande la vigilance de manière à éviter de succomber aux dérapages de certains « faux érudits » prêchant des « fatwa » sans fondement qui, au lieu de rapprocher de Dieu, créent le doute dans l’esprit du croyant au risque d’entamer sa foi.
« Un véritable érudit doit maîtriser les règles de la chariâ et veiller à ne pas tromper la Oumma par des recommandations tendancieuses ».

L’éminent conférencier déplore le fait qu’aujourd'hui, l'homme a perdu de ses valeurs individuelles, spirituelles et sociales, ainsi que dans sa vie physique et mentale, son sens de la mesure, de l'ordre et de la juste appréciation des recommandations du Coran et des qualités qui sont inhérentes à la mission que Dieu lui a assignée sur terre.

Poursuivant son magistral exposé, le Dr Abdelmoumen recommande de rendre continuellement grâce à Allah pour Ses bienfaits et de répéter la Soura coranique: « Inama al mouminina ida assabathoum mosibatoun kalou inna lillahi wa inna ilayhi rajiaoun », chaque fois qu’on est éprouvé ou frappé par un malheur.

Ainsi, le Musulman témoigne que tout ce qu’il possède ou ce qui l’entoure appartient à Dieu qu’il doit remercier pour le bénéfice qu’il en tire : proches, biens matériels et immatériels, santé, spiritualité, etc.

Dans sa relation avec le Coran, l’homme est tenu d’éviter l’incarnation ou la manifestation de l’Absolu et la nature déchue, imparfaite et pécheresse.
Adhérer intellectuellement aux enseignements et injonctions coraniques est le premier réflexe que doit avoir l’Homme sur Terre. Le but du Coran est non seulement de nourrir nos besoins spirituels et intellectuels, mais aussi de guider à travers « Al Hidayah » nos pas dans cette vie qui n’est pas une fin, mais un moyen, indique le Dr Abdellah Abdelmoumen, concluant : « Ce ne sont pas des règles éparses qui nous sont communiquées dans le Coran. C'est tout un mode de vie qui y est exposé ».

La relation étroite entre l’Homme et le Coran est vitale pour l’Humanité, et Al Hidayah est l’une des règles fondamentales sur lesquelles repose la foi du croyant.

L’éminent conférencier s’est ensuite attaché à répondre aux nombreuses questions posées par l’assistance ayant trait notamment à la similitude entre les religions monothéistes.

On peut résumer sa réponse comme suit : « L’Islam est la Guidance (Al Hidaya) destinée à l’humanité entière. Elle s’applique à tous les peuples, en tous lieux et en tous temps. L’Islam est la Voie vers laquelle Dieu a guidé tous les êtres humains »..





Partager ceci :
Par : Administrateur
Total Views
Nombres commentaires :
Add comment