Dernières nouvelles :

Image

Le wali Mohamed Yacoubi explique qu’il existe deux images de la ville d’Al Hoceima

Le wali Mohamed Yacoubi explique qu’il existe  deux images  de la ville d’Al Hoceima

Le 16-06-2017 à 12:28:40

«Al Hoceima est une ville qui fonctionne normalement et tous ceux qui s’y rendent peuvent le constater».
Ces propos sont du wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed El Yacoubi. En fait, il y a une ville réelle et une ville virtuelle sur les réseaux sociaux. Entre les deux, il existe une très grande différence», estime-t-il.
Pour le wali Yacoubi, dans la "vraie" ville et la "vraie" vie, de nombreux chantiers sont en cours. La vie suit son cours normal et les commerces sont ouverts. Mais sur les réseaux sociaux, on est tenté de croire que c’est une zone sinistrée et qu'Al Hoceima est à l’arrêt.

«Concrètement, et sur l’ensemble de la province, quelque 4 milliards de dirhams sont en cours d’investissement», précise le wali, expliquant que depuis le tragique tremblement de terre qui a frappé la ville et sa région, précisément depuis 2004, plus de 25 milliards de dirhams ont été injectés pour remettre la zone sur pied.

Parmi les principaux chantiers en cours d’achèvement figure le centre hospitalier de la ville qui intégrera l’ensemble des spécialités, pour un montant global de 374 millions de dirhams. Les travaux ont démarré en avril 2017. Il y aussi la modernisation, l’élargissement de la capacité d’accueil et le renforcement de l’équipement du centre d’oncologie, le seul du genre à l’échelle de la région et qui est appelé à devenir un modèle au niveau de tout le Maroc avec biopsie, radiothérapie, chimiothérapie, traitement local… tout y sera disponible. Ce chantier sera achevé dès le mois de juillet prochain. A cela s’ajoutent 6 autres centres hospitaliers et la requalification de 24 autres.
Sur le registre des infrastructures, le wali de la région affirme que 100 kilomètres de voies sont soit en cours d’achèvement soit en travaux et ce, pour un investissement global de 130 millions de dirhams. «Pour la seule année 2017, 700 millions de dirhams sont investis dans les routes au sein de la province».
Autre domaine, le sport. «Là, nous avons lancé le projet d’un village sportif, avec un grand stade nécessitant plus de 300 millions de dirhams, une piscine et une salle couverte, en plus de deux autres salles couvertes à Ajdir et Issaguen et de 39 terrains de proximité, dont 22 sont déjà en travaux».
Dans le domaine stratégique, l’enseignement fait aussi l’objet d’un grand effort étatique, soit 230 millions de dirhams pour cette seule année. 14 nouveaux établissements sont ainsi prévus en 2017, en plus de 3 centres de formation professionnelle.
Le tout, en plus des budgets spécifiques prévus dans le cadre du programme «Al-Hoceima, Manarat Al Moutawassit», avec plus de 1 milliard de dirhams d’investissement en infrastructures routières, 300 millions de dirhams supplémentaires dans l’enseignement...
Pour le wali Mohamed Yacoubi, les revendications de la population d’Al Hoceima ne font que confirmer les instructions données par le Roi Mohammed VI en octobre 2015. «Cela veut dire que nous sommes au cœur des besoins et doléances des citoyens. La ville est un chantier à ciel ouvert. Faire croire que rien ne s'y fait est une erreur. Il suffit de venir à Al Hoceima pour le voir», insiste-il.

Ces propos du wali Mohamed Yacoubi sont confortés par un cinquantaine d’appels d’offres lancés depuis le mois de mai dernier faisant suite aux projets élaborés dans le cadre du programme d'investissement destiné à la région, s'inscrivent dans le cadre du programme d'investissement de 9,9 MMDH annoncé par les autorités le 23 mai dernier.

Après avoir accusé un retard significatif, la réalisation des projets annoncés avant ou après les protestations sociales dans la région est donc en phase d'accélération. Entre autres, les projets ci-après ont été avancés dans le calendrier :

- Appel d’offres n°15/2017/DRST pour la fourniture et l’installation du matériel médico-technique destiné à l’hôpital local d’Imzouren, réparti en 7 lots: le matériel d’imagerie médicale, le matériel d’anesthésie-réanimation, le matériel du bloc opératoire, le matériel de laboratoire, le matériel de consultation, le matériel de stérilisation et le matériel de maternité et pédiatrie. Le tout pour un coût global de 25,3 MDH.

- Appel d’offres n°14/2017/DRMSTTA, relatif à l’achat de la literie et l’habillement destinés à l’hôpital local d’Imzouren, pour un coût estimé à 2,5 MDH.

- Appel d’offres n°24 DRM_ANP2017 relatif aux travaux de maintenance des infrastructures et superstructures des ports d’Al Hoceima, de Cala Iris et Sidi Hsain, pour un coût estimé à 754.200 DH.

- Appel d’offres n°27 DRM_ANP2017 relatif à l’étude architecturale pour l’aménagement des différentes installations de la zone d’animation de la marina du port d’Al Hoceima, pour un budget prévisionnel maximal de 19 MDH.
-Appel d’offres relatif aux travaux de terrassement liés à la construction du Grand Stade d’Al Hoceima pour un coût estimé à 38,9 MDH. Ce projet entre dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de Manarat Al Moutawassit (Phare de la Méditerranée), lancé par le Roi Mohammed VI en octobre 2015 et devant être achevé fin 2019. Le coût global du projet est de 250 MDH et les travaux vont démarrer le 30 juin 2017.

- Appel d’offres n°45/DAM/ET/2017 relatif au renforcement de l’alimentation en eau potable de la ville d’Al Hoceima par dessalement d’eau de mer, avec une estimation du coût des prestations à 41,2 MDH. Le coût global de ce projet est de 300 MDH.

- Appel d’offres n°39/2017/DPA/02/SMOPFA pour l’assistance technique pour l’exécution et le suivi des projets pilier II relatifs aux filières amandier, cactus et olivier, faisant partie du Plan Maroc Vert, avec un coût estimé à 2,8 MDH.
- Appel d’offres n°1/2017/DRATTH relatif à la gestion de la plateforme logistique et commerciale des produits du terroir d’Al Hoceima.

Par ailleurs, en plus des appels d'offres précités, d'autres concernent l'aménagement de routes secondaires, tertiaires et des pistes, dans le cadre du programme de réduction des inégalités territoriales qui prévoit un budget de 1,3 MMDH pour les routes.

Soulignons aussi que d'autres projets ont déjà été lancés, comme ceux des travaux de construction du barrage sur l'Oued Ghiss, qui ont démarré le 3 mars 2017 pour un budget de 1,3 MMDH, les travaux de construction de Dar al Oumouma à Beni Ammart pour un budget de 770.000 dirhams et dont les travaux ont été lancés en octobre 2016 avancent déjà à 95% et aussi la construction du grand théâtre et d'un institut de musique aux standards internationaux à Al Hoceima, dont les travaux ont démarré le 10 avril dernier.

En résumé, on peut retenir que le programme de développement de la province d'Al-Hoceima (2015-2019), baptisé "Al-Hoceima, Manarat Al Moutawassit" lancé en 2015 par le Roi Mohammed VI, constitue un grand chantier avec pour objectif principal d'ériger la ville et sa région en un véritable pôle de développement, tout en améliorant les conditions de vie de la population locale.
Doté d'un investissement global de l'ordre de 6,5 milliards de dirhams (MMDH), ce programme vise le développement des milieux urbain et rural de la province.


Dans le but de promouvoir le sport dans la région, une nouvelle cité sportive est prévue à Aït Kamra. La province fait état, dans ce cadre, du grand stade d’Al-Hoceima, la piscine olympique et des salles couvertes, outre près de 39 terrains de proximité, dont 22 sont en cours de réalisation

Au volet "promotion de l'environnement social", les travaux relatifs notamment à la réalisation d'un hôpital pluridisciplinaire dans la province pour un montant de 374 millions de dirhams et ceux de la mise à niveau et l'équipement du centre régional d'oncologie (15 MDH) ont démarré en avril dernier, selon un document de la province, ajoutant que le taux d'avancement des travaux de construction d'un centre d'hémodialyse, d'un coût global de 3,6 MDH, a atteint 62%..





Partager ceci :
Par : Administrateur
Total Views
Nombres commentaires :
Add comment