Dernières nouvelles :

Image

Qui sont ces nouveaux ministres du gouvernement El Othmani ?

Qui sont ces nouveaux ministres du gouvernement El Othmani ?

Le 10-04-2017 à 11:35:11

De nouveaux ministres et secrétaires d’Etat font leur apparition dans le gouvernement de Saâdeddine El Otmani, nommé mercredi 5 avril par le Roi Mohammed VI. Certains étaient connus dans les rouages de l’administrations, pendant que d'autres embarquent pour la première fois à bord du navire gouvernemental. Faisons le point...

- Noureddine Boutayeb, nommé ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, est né en 1957 à Casablanca. M. Boutayeb est un ingénieur diplômé de l'Ecole centrale Paris en 1979 et titulaire du diplôme d'études approfondies (DEA) en mécanique des sols (1981) et du diplôme d'ingénieur de l'Ecole nationale des ponts et chaussées (1981).

En 1982, il a entamé sa carrière professionnelle en tant que directeur général adjoint du groupe "Ingema", avant d'être nommé en 2003 directeur des affaires rurales au ministère de l’Intérieur. En mars 2006, M. Boutayeb a été nommé au poste de wali, directeur général des collectivités locales au ministère de l'Intérieur, puis en mars 2010, au poste de wali, secrétaire général du même ministère.

- Abdelkrim Benatiq, nouveau ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration.

Né en 1959 à Rabat, M. Benatiq a entamé sa carrière professionnelle en tant que cadre supérieur à la BMCI. Il est titulaire d’une licence Es-lettres de l’université Mohammed V de Rabat et d’un diplôme d'études approfondies (DEA) en linguistiques de l’université de la Sorbonne (Paris V).
Il est également titulaire d’un Diplôme d'études supérieures approfondies (DESA) en gestion des ressources humaines à l’Institut supérieur de gestion du personnel de Paris et chercheur au Centre d'études diplomatiques et stratégiques (CEDS) de Paris.

En septembre 2000, M. Benatiq avait été nommé secrétaire d’Etat chargé des petites et moyennes entreprises (PME), avant sa nomination, en février 2001, au poste de secrétaire d’Etat au Commerce extérieur.

- Mohamed Laâraj, nommé ministre de la Culture et de la communication, est né en 1964 à Nador. Titulaire d'un doctorat d'Etat en droit public, M. Laaraj est professeur universitaire. Il a été élu, à trois reprises, député de la province d'Al Hoceima. Il est également membre de la Commission de la justice et de la législation depuis 2007 et de l'Union parlementaire arabe depuis 2011.

- Mohamed Aujjar, nommé ministre de la Justice, est né en 1959 à Targuist (province d'Al Hoceima). Licencié en droit à l'université Mohammed I d'Oujda, M. Aujjar a travaillé au quotidien "Al mithaq al watani" en tant que journaliste et directeur. Membre du bureau exécutif du RNI, il est également membre fondateur de l'Organisation marocaine des droits de l'homme (OMDH) et du Club de la presse au Maroc. M. Aujjar a également assuré la fonction de secrétaire général-adjoint du Syndicat national de la presse marocaine.

En mars 1998, il a été nommé par Hassan II ministre chargé des Droits de l'homme, avant d'être nommé par le Roi Mohammed VI dans le même poste, en septembre 2000. En novembre 2002, M. Aujjar a été nommé ministre chargé des Droits de l'homme dans le gouvernement de Driss Jettou.

Le 14 octobre 2014, il a été nommé ambassadeur représentant permanent du Royaume auprès de l'ONU à Genève.
- Hamou Ouheli, nommé secrétaire d’Etat, chargé du développement rural et des eaux et forêts, est né en 1953 à Ain Leuh, province d'Ifrane. M. Ouheli est titulaire d'un diplôme de médecin vétérinaire de l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II et un doctorat de troisième cycle de l’université de Toulouse en 1985.
De 1998 à 2000, il a occupé le poste de secrétaire d’état chargé de la Solidarité et de l’action humanitaire, avant d'être nommé membre du Conseil consultatif des droits de l'homme (CCDH) en 2002.
Il a aussi été président de la commission de l’économie, du commerce, de l’industrie, de l’artisanat et des affaires des RME à la Chambre des représentants de 1993 à 1997.

M. Ouheli est l'auteur de nombreux ouvrages et articles scientifiques et a supervisé plusieurs recherches dans différentes régions du Royaume.

- Larbi Bencheikh, nommé secrétaire d’Etat chargé de la formation professionnelle, est né en 1953. Lauréat de l'école nationale des travaux publics de l’Etat à Lyon, M. Bencheikh a occupé le poste de directeur général de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT).
Ancien directeur de l’école Hassania des ingénieurs, il était de 1992 à 1993 chefs de la division réalisations et maintenance à l’administration de l’hydraulique. En 1991-1992, il était chef de la division terre, période au cours de laquelle il était responsable des travaux de déblais et remblais et des installations de chantier du barrage Al wahda.

Entre 1988 et 1991, il assumait les fonctions de directeur du barrage Smir dans la province de Tétouan, après avoir été pendant sept ans, chef du service mécanique des sols à la direction des aménagements hydrauliques.

- Abdelouafi Laftit, nommé ministre de l'Intérieur, est né en 1967 à Tafrisst. Diplômé de l'Ecole polytechnique de Paris en 1989 et de l'Ecole nationale des ponts et chaussées en 1991, M. Laftit a entamé sa carrière professionnelle dans le domaine financier en France avant de rejoindre l'Office d'exploitation des ports (Odep) où il a occupé entre 1992 et 2002, successivement, le poste de directeur des ports à Agadir, Safi et Tanger, avant d'être nommé, en mai 2002, directeur du Centre régional d'investissement de Tanger-Tétouan.
En 2003, M. Laftit a été nommé gouverneur de la province Fahs-Anjra, avant d'être nommé, en 2006, gouverneur de la province de Nador, poste qu'il a occupé jusqu'à sa nomination en mars 2010, président directeur général de la Société d'aménagement pour la reconversion de la zone portuaire de Tanger ville.
En janvier 2014, il a été nommé wali de la région Rabat-Salé-Zemmour-Zaer, gouverneur de la préfecture de Rabat.

- Fatna El Khiel, nommée secrétaire d’Etat chargée de l’eau, est née en 1954 à Arbawa, dans la province de Kénitra. Elle a poursuivi ses études primaires à Rabat. En 1981, elle a obtenu son diplôme de doctorat en médecine à Rabat. En 1989, elle s’est spécialisée en santé publique, après trois ans de formation à l’Institut national d’administration sanitaire (INAS). En 1992, elle intègre les rangs du RNI, avant de rejoindre le Mouvement populaire.

- Rkia Derhem, nommée secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, est entrepreneure et militante sahraouie de l’Union socialiste des forces populaires (USFP). Originaire des tribus d'Aît Baâmrane, elle est la fille de Faydoul Derhem, fervent militant et l'un des plus grands bailleurs de fonds de l'Armée de libération nationale.

- Mohamed Ben Abdelkader, nommé secrétaire d'Etat chargé de l'Enseignement, était membre de la commission des relations extérieures de l'USFP. Il a fait partie de plusieurs délégations représentant le Maroc dans des débats internationaux défendant le Sahara marocain. M. Ben Abdelkader était également membre du comité d’éthique de l'Internationale socialiste (IS).

- Mohamed Yatim est nommé ministre de l’Emploi et de l’insertion professionnelle. Ex-patron de l’UNTM, bras syndical du PJD, il est également ancien vice-président de la Chambre des représentants.

- Lamia Boutaleb, nouvelle secrétaire d'Etat chargée du Tourisme, est titulaire d’un MBA de la Wharton School of Business de l'université de Pennsylvanie. Elle est également diplômée de l'Ecole des hautes études commerciales (HEC) de Lausanne, où elle a obtenu une licence en finance et gestion (1993).
Présidente de l’Association des sociétés de gestion et fonds d’investissement marocains (Asfim), Mme Boutaleb est, depuis 2016, membre du conseil d’administration exécutif Afrique, Europe et Moyen Orient à The Wharton School.

Elle est co-fondatrice du Group Capital Trust dont elle assume le poste de président directeur général depuis 2009. Auparavant, Mme Boutaleb a officié à l’Office chérifien des phosphates (OCP) en tant que conseillère du président directeur général, pour la période de 2007-2009.

- Khalid Samadi, nommé secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, est né à rabat. Il a obtenu un doctorat en études islamiques à l’université Mohammed Ben Abdellah de Fès et un diplôme supérieur en pédagogie de l'Ecole supérieure des professeurs à Marrakech, spécialité méthodes d'enseignement de l'éducation islamique.

Professeur universitaire et chef de service des études islamiques de l’Ecole supérieure des professeurs à Tétouan, il est aussi directeur du bureau exécutif du Centre marocain des études et recherches pédagogiques et président du Forum national de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Il est également conseiller académique de l'Institut mondial de la pensée islamique au Maroc.

M. Samadi est membre du Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique.

- Nezha El Ouafi, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Energie, des mines et du développement durable, chargée du développement durable, elle est députée du PJD et licenciée en littérature arabe. Elle a déménagé en Italie et poursuivi ses études à la Sorbonne en France, où elle a décroché un master spécialisé en sciences sociales.

- Mohamed Hajoui, nommé secrétaire général du gouvernement, est titulaire d'un doctorat en droit public. Professeur à l’Ecole nationale d’administration à Rabat et à l’Ecole des sciences de l’information (1977-1993), il est également consultant en management public auprès d’organismes nationaux et internationaux. En 1993, M. Hajoui a été nommé par le Roi Hassan II, directeur de la fonction publique.
En 1999, il était chargé du secrétariat général de la Primature et conseiller du Premier ministre pour les questions relatives à la réforme de l’administration. En 2000, il est nommé secrétaire général des services du Premier ministre.

- Othman El Ferdaous, nommé secrétaire d’Etat chargé de l’investissement, est né le 13 janvier 1979.
M. El Ferdaous est titulaire d’un master en journalisme, en 2005-2007 de l’Institut des études politiques de Paris et d’un master exécutif de l’Ecole nationale d’administration en 2016, cycle des hautes études européennes et d’un diplôme de l’Ecole de management ESC Nantes-Atlantique (Audencia).
Président de clubgibraltar.org, association loi 1901, depuis janvier 2017, il a occupé également le poste de secrétaire général de sciences po Alumni Maroc entre 2012 et 2016.

M. El Ferdaous a entamé sa carrière en tant qu’auditeur conseil à PricewaterhouseCoopers - Paris, entre 2003 et 2006, avant d’occuper le poste de directeur chargé de mission à Mena media consulting- Rabat entre 2008 et 2016. Il est depuis juillet 2016 gérant d’Europa Conseil-Casablanca. Il est marié et père de deux enfants..





Partager ceci :
Par : Administrateur
Total Views
Nombres commentaires :
Add comment