Dernières nouvelles :

Image

Assassinat de Merdas mobiles du meurtre : sexe, argent et vengeance

Assassinat de  Merdas  mobiles du meurtre : sexe, argent et vengeance

Le 03-04-2017 à 13:48:56

« Le sexe, l’argent et le désir de vengeance », tels sont les mobiles de l’assassinat du député Abdellatif Merdas.

On exclue ainsi toute connexion de ce meurtre avec une quelconque mafia internationale, des organisations terroristes, ou avec un acte à caractère politique.

Les trois personnes supposées être impliquées dans ce crime abject ont été interpelées vendredi 24 mars, alors qu’un quatrième individu, en fuite, fait l’objet d’un mandat d’arrêt international.

Apparemment, la veuve de Merdas serait une complice présumée de l’auteur de l’assassinat de son mari, un élu local du (Rassemblement national des indépendants (RNI) dans l’arrondissement de Sbata, à Casablanca, ancien voisin de la famille Merdas, et amant de longue date de la veuve Merdas.

Les trois mis en cause qui étaient en garde à vue ont été présentés lundi 27 mars au procureur général près la cour d’appel de Casablanca, Hassan Matar qui a convoqué un point de presse en milieu d’après-midi pour dévoiler les informations ci-après :

« Vendredi 24 mars, trois personnes soupçonnées d’avoir commis le meurtre ont été placées en garde à vue par le BCIJ. L’enquête avait été confiée au BCIJ par le procureur. Le BCIJ a agi avec le concours de la BNPJ et de la wilaya de police de Casablanca.

Une quatrième personne suspectée d’avoir pris part à ce meurtre est en fuite à l’étranger. Un mandat d’arrêt international a été émis par le Maroc.

Une reconstitution a eu lieu dimanche 26 mars à la demande du parquet général.
La conclusion est que ce crime “ne revêt aucun caractère politique, ni terroriste, ni de bande criminelle organisée“.

Les mobiles sont “le sexe, l’argent et le désir de vengeance“, a ajouté le procureur général.
Après la reconstitution dimanche, les trois mis en cause ont été déférés au parquet ce lundi matin.
Le procureur général a émis un réquisitoire introductif pour l’ouverture d’une instruction, notamment pour “constitution d’une bande criminelle, homicide volontaire avec préméditation et guet-apens, complicité, détention illégale d’arme“.

Dans le code pénal, l'homicide volontaire avec préméditation et guet-apens est qualifié d'assassinat. Il est passible de la peine de mort..

Photo : DR




Partager ceci :
Par : Administrateur
Total Views
Nombres commentaires :
Add comment