Dernières nouvelles :

Image

Un militant algérien empêché de se rendre à Tanger

Un militant algérien empêché de se rendre à Tanger

Le 26-12-2016 à 12:29:39

Des organisations de la société civile algérienne ont dénoncé l'interdiction au militant des droits de l’Homme algérien, Tahar Belabes, de se rendre au Maroc pour assister à la 4ème édition du Forum maghrébin sur la Migration organisé à Tanger du 16 au 18 décembre 2016.

Dans un communiqué, huit organisations ont fustigé "des pratiques arbitraires et une politique de dénigrement" menées par les autorités algériennes contre Tahar Belabes, empêché de prendre le vol à partir d’Alger pour participer aux travaux du Forum social maghrébin, organisé du 16 au 18 décembre courant à Tanger.

Ces organisations affirment que le refoulement du militant algérien de l’aéroport d’Alger est intervenu "sans motivation aucune ni décision de justice", ajoutant que "le pouvoir algérien continue de violer les textes et les traités internationaux, notamment l’article 13 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme garantissant la liberté de circulation".

Les signataires du communiqué s’élèvent contre des "politiques arbitraires de surveillance du territoire et de contrôle des populations se basant sur les interdictions d’expression, de rassemblement et d’association devenues monnaie courante, constante et érigées en pratique de neutralisation des mouvements sociaux en Algérie".
S’inscrivant dans le contexte de la politique européenne, intérieure et extérieure, qui conduit à l’exclusion des migrants et des personnes ayant besoin de protection internationale conformément aux engagements de l’Union européenne pour la liberté, la protection des droits humains et du droit international, la 4ème édition du Forum Social Maghrébin sur la Migration organisé à Tanger du 16 au 18 décembre courant, fait suite au premier forum organisé à Bruxelles en 2010, Oujda en 2012 et Monastir en 2014.

Le choix de Tanger pour accueillir cette 4ème édition est justifié par le fait que la ville du Détroit est considérée comme un pont entre l’Afrique et l’Europe et un carrefour des mouvements migratoires des migrants et des réfugiés à un moment critique pour l’espace méditerranéen.

Réunissant quelque 500 participants en provenances d’Afrique et d’Europe, ce Forum a enregistré un large éventail de dynamiques sociales : associations de défense des droits humains, syndicats, organisations de la diaspora maghrébine en Europe et diaspora subsaharienne et sahélienne au Maghreb.
Les échanges du Forum ont réservé une large place aux témoignages d’hommes et de femmes, migrants et réfugiés, à celles et ceux qui, trop souvent, sont laissés sans voix dans un débat qui pourtant les concerne au premier chef.

Les discussions riches et passionnées, qui ont animé les débats durant les sessions plénières et les ateliers, reflètent l’intérêt des associations et de l’ensemble de la société pour des questions majeures qui meublent le quotidien de milliers de personnes.

Les panels ont permis de débattre largement sur la question des mouvements migratoires liés aux changements environnementaux et climatiques.
Le panel relatif au Maghreb a permis de dresser un état des lieux sans concessions sur la situation des étrangers dans la région, et surtout sur les discriminations et violences, y compris celles faites aux femmes migrantes et les réfugiées.

A cet égard, les dynamiques participantes ont dénoncé, avec la plus grande fermeté, les expulsions collectives de plus de 1400 personnes qui ont eu lieu dernièrement en Algérie. Ces pratiques arbitraires et illégales doivent impérativement cesser.

Il est essentiel, aujourd’hui, en Europe, au Maghreb, comme partout ailleurs, de placer les droits humains au cœur des politiques migratoires et non pas de céder aux crispations sécuritaires génératrices de préjugés racistes, de non-respect des droits et, in fine, de tension et d’insécurité, estiment les participants.
Dans cette perspective, les dynamiques du Forum prennent acte de la décision marocaine d’engager une deuxième opération de régularisation.

En ce 18 décembre 2016, Journée Internationale pour la Protection des Travailleurs Migrants et des Membres de leurs familles, les dynamiques au sein du Forum Social Maghrébin réaffirment leur attachement à une démarche solidaire et positive envers l’ensemble des personnes en migration.

A l’issue de cette 4ème édition, les échanges lors du Forum ont démontré une fois de plus la force de l’engagement de la société civile pour mettre en place une dynamique d’accueil et d’intégration constructives, loin des clichés qui associent à tort migration et problème sécuritaire qui nourrissent toutes les formes de racisme.





Partager ceci :
Par : Administrateur
Total Views
Nombres commentaires :
Add comment