Dernières nouvelles :

Image

Célébration de la Fête nationale espagnole ..

Célébration de la Fête nationale espagnole ..

Le 24-10-2016 à 12:41:54

La Somptueuse Résidence consulaire espagnole à Tanger a abrité, dans la soirée de lundi, la rituelle cérémonie de célébration de la Fête nationale espagnole commémorant le 12 octobre de chaque année, Jour de l’Hispanité qui célèbre les peuples utilisant la langue espagnole parlée dans plus de vingt pays et territoires, principalement en Amérique centrale et du Sud.
Le 12 octobre rappelle également la découverte du Nouveau Monde (continent américain) par Christophe Colomb en 1492.

Lors de la cérémonie de lundi, et après l’audition des hymnes nationaux marocain et espagnol, le Consul général, Don Pablo Zaldivar Miquelarena, a prononcé une importante allocution dans laquelle le diplomate a tenu à souhaiter la bienvenue aux hôtes de l’Espagne en ce jour de fête, et a retracé une partie de l’histoire de son pays, insistant sur les excellentes relations d’amitié et de voisinage unissant l’Espagne et le Maroc, et se félicitant de son affectation à Tanger..

Ont pris part à ces festivités, le secrétaire général de la wilaya de Tanger, Abdelkrim Kabli, représentant le wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Yacoubi ; le gouverneur de la province de Fahs-Anjra, Abdelkhalek Merzouki ; le maire de Tanger, Mohamed Bachir Abdellaoui ; la consule générale de France à Tanger, Mme Muriel Soret ; des membres du corps consulaire accrédité à Tanger ; de hautes personnalités représentant l’administration ; des élus locaux ainsi que plusieurs représentants de la société civile tangéroise.


Dans une allocution prononcée à l’occasion, après l’audition des hymnes nationaux marocain et espagnol, le Consul général, Don Pablo Zaldivar Miquelarena, qui a tenu à souhaiter la bienvenue aux hôtes de l’Espagne en ce jour de fête, a retracé une partie de l’histoire de son pays, insistant sur les excellentes relations d’amitié et de voisinage unissant l’Espagne et le Maroc, et se félicitant de son affectation à Tanger.

« C’est un véritable plaisir pour moi de célébrer, pour la 1ère fois à Tanger, la fête nationale de l’Espagne peu de temps après mon arrivée dans cette ville, où mon épouse et moi, nous considérons déjà comme étant des Tangérois », dira le Consul général, évoquant ensuite les relations entre le Maroc et l’Espagne :
« Nos relations avec le Maroc datent d’une antiquité séculaire. Partant, elles ne sont pas devenues seulement une mémoire historique mais elles représentent une grande actualité grâce à la coopération et aux échanges commerciaux ».

A propos de Tanger, le diplomate espagnol estime que, particulièrement à Tanger, on ressent la proximité entre les deux peuples qui est très palpable.

« Nos relations se solidifient, grâce, notamment à notre proximité géographique, à notre identité de pays riverains de la Méditerranée et de l’Atlantique et aussi grâce à notre coopération politique, économique et culturelle qui font de nous des partenaires privilégiés », dira M. Pablo Zaldivar Miquelarena, affirmant que s’il y des avantages à tirer de cette proximité, c’est le passage du Détroit qui permet d’organiser annuellement le transit, en juillet et août, de pas moins de 2,5 millions de passagers dans le cadre de l’Opération Marhaba.
« Nos deux pays donnent un bel exemple à la communauté internationale pour le déploiement de ressources techniques et d’infrastructures mises en place pour le succès de ce passage, dira encore le Consul général, soulignant le comportement civique des citoyens marocains qui se déplacent massivement du Nord de l’Europe vers leur pays d’origine, à travers la péninsule ibérique.

« Ce trafic maritime est important pour la ville de Tanger dont la réussite est imputable aux facilités qu’offre le port Tanger -Méditerranée qui ne garantit pas seulement l’investissement économique des entreprises espagnoles mais cristallise la coopération policière hispano-marocaine où l’on fait preuve d’une coordination sans égal pour la stabilité et la sécurité de nos deux pays » a indiqué le diplomate.

Concernant le volet culturel, Don Pablo Zaldivar Miquelarena explique que, grâce à l’Institut Cervantès, les citoyens de Tanger et Assilah ont la possibilité d’approfondir l’étude de la langue espagnole, renforçant ainsi leur formation professionnelle ; moyennant la connaissance d’une langue considérée comme étant la plus parlée dans le monde, la seconde langue de communication par internet et elle est parlée par 500 millions de personnes dans le monde, dira-t-il.

Sur le plan économique, le Consul général rappelle que l’Espagne a émergé de la crise économique qui a touché une grande partie de l’Europe ; en dépit de cette crise, l’économie espagnole a réalisé un taux de croissance beaucoup plus élevé par rapport à plusieurs nations européennes grâce aux multiples réformes engagées pendant cette période, explique-t-il, soulignant qu’ à la fin de 2011, l’Espagne a constitué un ‘danger’ pour la zone euro, et aujourd’hui elle est devenue l’un des moteurs de sa croissance.

« Nous sommes sortis de la récession mais avec un modèle différent, avec un engagement clair pour la compétitivité et l’internationalisation. A cette évolution de notre économie, a contribué, d’une part, la Communauté marocaine installée en Espagne qui dépasse déjà un million de personnes, et d’autre part, le nombre en progression constante de citoyens marocains qui visitent l’Espagne. Cela s’est traduit par une meilleure compréhension et un renforcement des liens d’amitié entre nos deux peuples » a encore dit M. Pablo Zaldivar Miquelarena, annonçant : « dans ce contexte, je voudrais évoquer le cas de l’externalisation des visas long séjour et des visas Schengen. En effet, eu égard à l’expiration du contrat délégué de l’agence qui assurait la gestion des visas jusqu’à maintenant, ce service a été attribué à une autre entreprise qui était aussi candidate, selon la procédure habituelle dans l’administration générale de l’Etat espagnol, cependant , deux entreprises qui se sont présentées à l’appel d’offre ont fait recours à la décision et en conséquence, la décision finale concernant l’attribution du contrat d’externalisation a été suspendu jusqu’à la résolution du recours reçu.

Le Consul général a annoncé, à ce propos, de nouvelles mesures prises afin que, pendant cette période, les contraintes pour l’obtention de visa soient les moindres possibles.

« Nous faisons en sorte de garantir la continuité du service jusqu’à la réception définitive des recours » dira-t-il.

« En réitérant la disponibilité du consulat à continuer à exercer ses fonctions au service des ressortissants espagnols et aussi au service des relations entre nos deux pays solidement ancrées dans liens fraternels qui unissent nos deux monarques » a conclu le Consul général d’Espagne à Tanger, M. Pablo Zaldivar Miquelarena, annonçant.
L’hispanité célébrée le 12 octobre englobe, non seulement l’Espagne mais aussi le monde hispanique dans son ensemble. C’est pourquoi cette fête est célébrée, non pas en Espagne seulement, mais aussi dans toute l’Amérique latine.

Ce jour commémore la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb le 12 octobre 1492, et l’on célèbre ainsi un moment où deux peuples se rencontrèrent et se mélangèrent au cours de l’histoire. A partir du moment où l’Amérique fut découverte, l’Espagne devint un grand empire hispanique.

En Espagne, il s’agit de l’une des fêtes les plus célébrées au niveau national, avec l’organisation d’un défilé militaire en présence de SM le Roi d’Espagne et de la Famille Royale, sur la Castellana (Madrid). L’événement attire des milliers de personnes qui ont aussi la possibilité de visiter gratuitement de nombreux musées et sites touristiques proposant des activités spécifiques pour la circonstance.

A Tanger, le lieu qui a abrité la manifestation festive constitue un site architectural et historique faisant partie de la mémoire de Tanger.
La résidence consulaire espagnole de Tanger témoigne de l’histoire diplomatique profonde du Maroc avec son voisin et ami du nord qui avait commencé avec la nomination du premier Consul d'Espagne à Tanger, Don Francisco Pacheco, en 1767, suivi par Don Manuel Salmón González, nommé en 1784, et qui, deux ans après sa nomination, a initié la construction du premier consulat situé dans le Zoco Chico, dit Petit Socco. La majorité des légations étrangères se trouvaient alors dans ce même quartier.

Durant la guerre civile d´Espagne, qui débuta en 1936, Tanger abritait en même temps, deux consulats. L'un représentait les Républicains et l'autre les Nationaux. Cette situation dura jusqu’en 1939, année durant laquelle la France et l'Angleterre reconnurent le gouvernement de Franco. Les représentants républicains furent alors expulsés de la ville, et Don Manuel Amieva fût nommé, le 26 décembre 1939, nouveau consul d’Espagne à Tanger..

Après le Petit Socco, le Consulat d´Espagne est transféré au numéro 24 de la rue Sidi Buarrakia, au sein d’un édifice de style mauresque. Et c’est en mai 1923 que la légation espagnole a déménagé officiellement au sein de l’enceinte consulaire située à l’Avenue Habib Bourguiba, dans un écrin de verdure de 160 000 m² accueillant, en outre l’hôpital espagnol, l’Institut Cervantes, l’Institut Severo Ochoa, le collège Ramón y Cajal et les résidences du consul général et du chancelier.

Avant l’achat de cette propriété par l’Etat Espagnol, ce vaste espace verdoyant constituait le terrain de chasse d’un citoyen anglais, au milieu duquel trônait une demeure de style victorien. Datant de la fin du XIXe siècle, cette propriété fait aujourd’hui office de résidence du Consul général d’Espagne, Don Arturo Reig Tapia.

L’édifice consulaire superbement imposant, fut construit en 1948, selon des plans de l’architecte Luis Martínez-Feduchi Ruiz. Une bâtisse néo-classique, en forme de U dont une aile est occupée par la Chambre espagnole de commerce et d’industrie (CECIT) , est édifiée sur deux niveaux. Elle est surplombée par un fronton dont les ornements de style andalou proviennent de Séville.






Partager ceci :
Par : Administrateur
Total Views
Nombres commentaires :
Add comment