Dernières nouvelles :

Image

Les visites historiques de Feu SM Mohammed V à Tanger et à Tétouan

Les visites historiques de Feu SM Mohammed V à Tanger et à Tétouan

Le 11-04-2016 à 12:35:40

Le peuple marocain commémore, ce samedi, les anniversaires des deux visites historiques de feu SM Mohammed V à Tanger et à Tétouan, le 9 avril 1947, qui avaient marqué un tournant décisif dans la lutte épique du Trône et du peuple pour la liberté et l’indépendance.

La famille des anciens résistants de la région Nord s’apprête à célébrer le 69-ème anniversaire de la visite historique de feu SM Mohammed V à Tanger, le 9 avril 1947, qui avait engagé, en symbiose avec le Trône, une glorieuse épopée pour la revendication solennelle de l’indépendance du Royaume et le recouvrement de sa souveraineté.

Les Marocains célèbrent avec égale fierté le 60ème anniversaire de la visite historique de feu SM Mohammed V à Tétouan, où le regretté Souverain avait annoncé, le 9 avril 1956, l’heureuse nouvelle de la fin de l’occupation espagnole du nord du Royaume.

Ces événements mémorables étaient venus consacrer l’aboutissement du combat libérateur, qu’il importe aujourd’hui d’en transmettre les profondes significations aux jeunes générations.

Un 9 avril de l’année 1947, le Père de la Nation lança un retentissant défi aux puissances coloniales, en clamant solennellement à Tanger la volonté du Royaume de recouvrer sa liberté et son indépendance.
Par un tel acte héroïque, bravant les puissances coloniales en place, le regretté Souverain impulsera au peuple marocain, qui faisait corps avec le Mouvement national autour du Trône, une fougue invincible dans sa lutte pour l’indépendance et l’affranchissement du joug du protectorat.

Le choix de Tanger n’était pas fortuit. Le héros de l’indépendance, qui était accompagné de feu SM Hassan II, alors prince héritier, et de SAR la Princesse Lalla Aïcha, profita du “statut international” de cette ville à l’époque, pour garantir un écho mondial à la cause nationale, en prononçant Son mémorable discours du 9 avril 1947, un message clair exprimant la ferme volonté du Maroc de recouvrer aussi bien son indépendance que son intégrité territoriale.

Cette visite a eu pour effet d’insuffler une forte dynamique au Mouvement national et à l’armée de libération pour revendiquer l’indépendance. Elle présentait un risque pour les intérêts des forces coloniales, qui ont tout fait pour entraver l’accomplissement de cette courageuse initiative.

Conscientes que cet événement allait sonner le glas du protectorat, les forces coloniales ont commis, deux jours avant, le massacre odieux du 7 avril 1947 à Casablanca, une véritable tuerie ayant fait des centaines de morts et de blessés, dans le but d’éteindre la ferveur populaire et d’empêcher le chef de file du Mouvement national, feu SM Mohammed V, d’effectuer son acte de bravoure, consistant simplement en une visite à la ville du Détroit.

Au grand regret des autorités coloniales, cet évènement n’a fait que renforcer la détermination du Souverain et de son peuple à aller de l’avant et à revendiquer solennellement l’indépendance.

Le héros de l’indépendance, accompagné de feu SM Hassan II et de SAR la Princesse Lalla Aïcha, entama Son voyage vers le Nord du Maroc, après avoir rendu visite aux familles des victimes du massacre, et prononça Son discours historique dans l’espace de la Mendoubia de Tanger, où les habitants ont fait preuve d’attachement aux fondements de la Nation, en réservant un accueil chaleureux au Souverain et à tous les membres de la famille royale.

Prononcé devant les autorités administratives internationales de Tanger et les représentants des puissances étrangères, ce discours fut un fort rejet du démembrement territorial imposé par l’occupation et un cri de liberté pour le pays, qui devait retrouver son indépendance et sa place parmi les nations souveraines, notamment celles appartenant à l’espace arabo-islamique.

“Les droits du peuple marocain ne peuvent se perdre et ne se perdront jamais”, avait clamé le Libérateur de la Nation, haut et fort, devant les représentants consulaires de différents pays à l’adresse d’une population en communion patriotique.

Cet ancrage du Royaume dans le monde arabo-islamique fut exprimé également, le vendredi 11 avril à la grande mosquée de Tanger, où feu SM Mohammed V appela la Nation, à travers l’ensemble de ses forces vives, à demeurer attachée aux préceptes de l’Islam.

Visite conclue, mais son effet catalyseur continuait sur le Mouvement nationaliste qui engagea, en symbiose avec le Trône, une glorieuse épopée pour l’indépendance du Royaume et le recouvrement de sa souveraineté. Un élan populaire gagnera l’ensemble du pays et les opérations de lutte et de la résistance iront crescendo jusqu’à la proclamation de l’indépendance.

Ce “voyage de l’unité” du regretté Souverain gardera, à jamais, une forte symbolique dans la mémoire du peuple marocain, comme une page glorieuse de l’histoire du Maroc et de son unité et un gage d’attachement éternel entre le Trône et le peuple, des armes clés qui ont vaincu l’occupant en l’obligeant à se rendre à l’évidence et à reconnaitre l’indépendance du pays.

Neuf ans après la visite glorieuse de Tanger, feu SM Mohammed V revient, le 9 avril 1956, dans le Nord, cette fois-ci à Tétouan, pour annoncer aux Marocains l’indépendance et l’unification du Nord et du Sud du Royaume.

Une visite tout aussi historique intervenue sur la route du retour du Roi Libérateur après un séjour en Espagne où il avait tenu des négociations pour le parachèvement de l’unité territoriale du Maroc, couronnées par la signature, le 7 avril 1956, de la déclaration commune et d’un protocole annexe en vertu desquels Madrid reconnaît l’indépendance du Maroc et sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire.

Ce glorieux événement constitue, donc, une occasion de faire connaître les épopées héroïques gravées en lettres d’or dans les annales de l’histoire du Maroc et de rendre hommage aux combattants qui ont contribué, avec dévouement et abnégation, à hâter le départ de l’occupant colonial et l’avènement de l’ère de la liberté et de l’indépendance.

Plus qu’un hommage à la mémoire des sacrifices consentis par un Roi et son peuple pour l’indépendance, la commémoration de ces événements marquants dans l’histoire du Maroc demeure, à jamais, un moment de ressourcement dans les nobles valeurs du patriotisme pour les jeunes générations du Maroc moderne.
Il s’agit d’une plongée dans la mémoire commune pour puiser dans les ressorts profonds et fédérer l’ensemble des énergies et des volontés dans le processus de développement poursuivi sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI..





Partager ceci :
Par : Administrateur
Total Views
Nombres commentaires :
Add comment